Un modèle informatique montre pourquoi les requins attaquent les surfeurs

Par: Yuriy Stanislavskiy | 29.10.2021, 19:29
Un modèle informatique montre pourquoi les requins attaquent les surfeurs

Des dizaines de personnes sont attaquées par des requins chaque année. Bien que le nombre d'attaques diminue d'année en année, pour les villes touristiques, même un seul incident est un drame lourd - il fait fuir les touristes. Des scientifiques affirment avoir utilisé la modélisation informatique pour confirmer la vieille théorie selon laquelle les requins attaquent les surfeurs parce qu'ils les confondent avec des phoques.

Un grand pourcentage des attaques est le fait de grands requins blancs, qui attaquent les surfeurs lorsqu'ils sont assis sur leur planche ou qu'ils pagaient. Vue d'en bas, la silhouette des surfeurs ressemble à celle des pinnipèdes (phoques et otaries) - et ces animaux sont les proies naturelles du grand requin blanc.

Sous la direction de Laura Ryan, des scientifiques de l'université Macquarie, en Australie, ont récemment entrepris d'approfondir cette théorie. Ils ont utilisé un grand nombre de caméras pour capturer des vidéos sous-marines d'objets tels que des planches de surf, des personnes sur des planches de surf, des mains frappant la surface de l'eau et d'autres situations.

Les séquences ont ensuite été analysées à l'aide de modèles informatiques basés sur des données neuroscientifiques existantes sur les requins, simulant la perception par les jeunes grands requins blancs des formes et des mouvements de divers objets. L'analyse a confirmé que les jeunes grands requins blancs ont tendance à confondre les personnes sur des planches de surf avec des pinnipèdes, car ils sont susceptibles de les percevoir comme très similaires - cela est particulièrement vrai pour les personnes sur des planches courtes.

Il est peu probable que le fait de changer la couleur des planches soit utile, car on pense que les requins sont daltoniens. Les scientifiques envisagent toutefois d'autres mesures préventives, comme l'ajout de diodes électroluminescentes à haute intensité sur la face inférieure des panneaux pour "casser" leur silhouette.

Source : newatlas