Qu'y aura-t-il dans Android 12L et à quoi il ressemblera

Par: Technoslav Bergamot | 13.12.2021, 22:12
Qu'y aura-t-il dans Android 12L et à quoi il ressemblera

Cette année, Google (ou il serait plus correct de dire - Alphabet, qui est désormais la société mère de tous les projets de l'entreprise) de manière inattendue a annoncé une version spéciale du système d'exploitation Android 12Lconçu spécifiquement pour les smartphones avec un écran pliable (et donc agrandi). Techniquement, ils promettent d'optimiser Android pour travailler sur les tablettes et les Chromebooks (des ordinateurs portables sur le système d'exploitation Chrome, en fait, il n'y a qu'un navigateur). Mais on comprend que le véritable moteur de cette annonce n'était pas du tout les tablettes, et pas les Chromebooks qui existent depuis plus d'un an. Au cours de l'année écoulée, les intérêts de Samsung et de Google sont devenus étroitement liés - d'abord, en novembre 2020 Google a ajouté Samsung à la liste des partenaires recommandés, puis, en mai 2021, lors de la conférence des développeurs de Google, un partenariat stratégique a été annoncé entre les deux sociétés pour développer WearOS, une plate-forme pour appareils portables (principalement des montres). Avec Samsung en tête du segment des smartphones pliables aujourd'hui, il n'est pas difficile de mettre deux et deux ensemble pour comprendre une chose simple - Google veut tirer parti des développements Samsung existants dans cette direction pour les intégrer à son système d'exploitation Android. Par conséquent, vous pouvez évaluer les capacités du futur Android 12L aujourd'hui, en utilisant l'exemple du Galaxy Z Fold3 avec One UI 3.1.1.

Partie 1. Ce qui est promis dans Android 12L

Les informations officielles sur la nouvelle version du système d'exploitation sont toujours Petit, tout se résume à plusieurs thèses, dans le cadre desquelles l'essentiel du travail sera réalisé. Android 12L est prévu pour "début 2022" tandis que les développeurs ont accès à la documentation et émulateur Android 12Loù vous pouvez tester vos applications.

Optimiser les images pour les grands écrans

Ce qui aurait toujours dû être fait pour les tablettes et ce qui, en théorie, aurait dû apparaître depuis Android 3.0 Honeycomb. Plus d'espace d'écran vous permet de placer des blocs sur deux colonnes sur l'écran d'une tablette ou d'un smartphone avec un écran dépliable. Jusqu'à présent, les développeurs n'ont montré qu'à quoi pouvait ressembler un écran de notification à deux colonnes. Spécifiquement pour les smartphones dotés d'écrans flexibles, ils promettent également de reconcevoir la grille de mise en page et de fournir une "expérience utilisateur continue". En termes simples, lors de l'ouverture et de la fermeture du smartphone et du passage d'un petit écran à un grand, les applications n'auront pas besoin d'être redémarrées, et elles modifieront indépendamment la disposition d'avant en arrière. Une nouvelle approche de mise à l'échelle, par exemple, donnera de meilleurs résultats lors de la diffusion d'un écran sur un téléviseur ou un moniteur en maximisant la taille de l'image de surface tout en maintenant le rapport hauteur/largeur correct. 


Voici à quoi ressemblera la barre de notification sur les grands écrans sous Android 12L.

La façon dont l'affichage sera transformé en deux colonnes au lieu d'une est la plus simple à afficher sur l'application avec des messages. Lorsque la liste des contacts reste sur le côté gauche, et la correspondance avec un utilisateur spécifique dans le second.


Les applications Messenger sont définitivement les premiers candidats à la transformation.

Améliorer le multitâche

Ceux-ci incluent le multi-fenêtre, la barre des tâches, le glisser-déposer et l'écran partagé. Dans Android 12L, une barre des tâches apparaîtra, appelée à l'écran en appuyant et en maintenant votre doigt. Le mode écran partagé sera activé par simple glisser-déposer de l'icône de l'application. Désormais, l'utilisation de l'écran partagé sera disponible pour les utilisateurs d'Android, qu'une application particulière puisse ou non basculer en mode multi-fenêtres et redimensionner sa fenêtre.


Pour ouvrir la deuxième fenêtre à l'écran, faites simplement glisser l'icône de l'application depuis la barre des tâches

Améliorations de la stabilité pour les applications non réactives

- les développeurs publient depuis longtemps des versions de leurs applications adaptées aux grands écrans, mais désormais l'adaptabilité fonctionnera de manière plus stable sur les applications qui n'ont pas encore été optimisées grâce à un le mode de compatibilité... C'est-à-dire que si les développeurs de l'application ne se sont pas souciés du type d'apparence qu'ils auront sur les grands écrans, une telle application sera lancée sur le smartphone à l'état déplié dans une fenêtre spéciale afin de ne pas perturber le fonctionnement de l'application et ne pas la faire tomber.


Voilà à quoi ressemble une application non optimisée sur l'écran déplié d'un smartphone pliable.

Demande d'orientation de l'appareil

Si pour les smartphones la plupart des applications n'ont que l'orientation portrait (ou, au contraire, uniquement paysage, par exemple, dans les jeux), alors les tablettes et les smartphones avec écrans pliables sont souvent utilisés dans les deux orientations, quelle que soit l'application. Les fabricants d'appareils pourront désormais ignorer la demande d'une application pour une orientation préférée et personnaliser leurs écrans pour ignorer la spécification d'orientation et forcer l'application à afficher l'orientation souhaitée. 


L'émulateur Android 12L permet aux développeurs de voir à quoi ressemblera leur application sur différents écrans et dans différentes orientations en ce moment.

En regardant tous ces matériaux, je n'ai pas laissé le sentiment d'avoir déjà vu tout cela. Et ce chemin a déjà été parcouru par Samsung, d'abord dans le Galaxy Fold, puis dans le Galaxy Z Fold2, maintenant dans Galaxy Z Fold3... C'est-à-dire que Google a juste attendu deux ans pour s'assurer que le concept d'un smartphone au facteur de forme plié est viable et évolutif, et maintenant il légitime ces développements, en les intégrant à son système d'exploitation, et non à la coque du fabricant. Et il le fait, bien sûr, afin d'étendre les capacités d'autres fabricants à produire de tels smartphones pliables (après tout, un smartphone n'est pas seulement du matériel, mais aussi un logiciel, et tous les fabricants n'ont pas les capacités financières de Samsung). À terme, cela conduira à une réduction du coût des smartphones pliables, ce qui, en fait, fait le jeu de Google et des consommateurs, et Samsung, en fait, n'y perdra pas non plus, étant le premier à jalonner un nouveau segment de marché en croissance.

Partie 2. One UI 3.1.1 : quoi de neuf ?

Une mise à jour de l'interface utilisateur vers la version 3.1.1 est apparue cet automne. Il introduit le drag & split, la fenêtre multi-active et des fonctions de contrôle pour les applications qui ne sont pas adaptées aux écrans pliables : contrôle des proportions, maximisation plein écran et un mode unique qui n'a pas encore été pensé (ou tout simplement pas exprimé par les développeurs d'Android 12L) - mode divisé, dans lequel l'écran est divisé en deux parties, comme un ordinateur portable - en fait, les boutons d'affichage et de service. Toutes ces nouvelles fonctionnalités qui tirent parti des fonctionnalités d'écran pliable de tous les Galaxy Fold se trouvent dans une section expérimentale dédiée du menu Labs (Paramètres - Fonctionnalités avancées - Labs).

Glisser et diviser

Bien entendu, le grand écran permet tout d'abord de rendre le multitâche plus confortable, grâce à la prise en charge du mode multi-fenêtres. Tout cela, à proprement parler, nous l'avons déjà vu sur Android. Je me souviens que la première était la tablette Samsung Galaxy Note 10.1, sortie il y a presque dix ans, en 2012. Bien sûr, maintenant tout cela est plus simple et plus intuitif, mais il convient de noter que vous devez vous adapter pour que tout fonctionne du premier coup. Mais le résultat formel est évident - vous devez cliquer sur le lien dans le document et faire glisser votre doigt sans le soulever de l'écran (ça ressemble à un jeu d'enfant, non ?) jusqu'au bord de l'écran. Ces fonctionnalités sont prises en charge par les applications Samsung préinstallées : Internet (c'est le nom du navigateur de marque), Notes, Mes fichiers, Messages, MS Office, OneNote et OneDrive.

Multi-Fenêtre active (mode multi-fenêtres)

L'écran peut accueillir jusqu'à 3 fenêtres, leur taille et leur placement sur l'écran peuvent être modifiés avec des mouvements du doigt (vous pouvez également manquer - l'écran du Galaxy Z Fold3, sur lequel j'ai fait tout cela, est plus petit que sur la tablette) . 

Pour supprimer une fenêtre supplémentaire, vous devez d'abord la placer au-dessus des autres, puis à nouveau "récupérer" avec votre doigt et l'envoyer au bas de l'écran - il y aura un bouton "Supprimer". Pourquoi c'était si compliqué n'est pas très clair, mais il est évident que l'industrie est au tout début du chemin et s'améliorera encore plusieurs fois (comme elle l'a fait plusieurs fois auparavant).

Définir le format d'image pour les applications

De toute évidence, les écrans externe et principal du Galaxy Z Fold3 ont des proportions différentes, donc la question se pose inévitablement - comment s'afficheront les applications qui ne savent rien de l'existence des smartphones à écrans pliants. Pour ce faire, dans le menu Labs il y a une section "Ajuster les proportions de l'application". L'apparence de l'application peut changer en fonction des paramètres. A titre d'exemple, j'ai pris l'application Nova Poshta, qui, en principe, est optimisée pour les grands écrans. Mais il convient de noter qu'il est impossible de prédire à l'avance quoi et comment l'application s'affichera - l'utilisateur devra expérimenter.

Et si tout est plus ou moins clair avec l'orientation horizontale (tablette), alors dans la proportion verticale les fenêtres de l'application seront exactement ce qu'elles sont indiquées dans le menu, c'est-à-dire en plein écran, 16: 9 ou 4: 3. Faites attention au bouton dans le coin inférieur droit - il n'apparaît que lorsque l'application n'est pas ouverte en plein écran. Selon les paramètres de l'application, en cliquant dessus, soit l'application s'ouvrira en plein écran, soit (si les proportions y sont forcées), elle ouvrira la section souhaitée dans le menu des paramètres de l'application, où vous devrez sélectionner le proportions d'intérêt pour l'utilisateur. D'ailleurs, par défaut, l'application "New Mail" s'ouvre en plein écran - il est logique de supposer que ses développeurs ont testé l'adaptabilité sur de grands écrans.

Panneau flexible

L'innovation la plus intéressante, à mon avis, de Samsung (que les développeurs de Google n'ont pas encore atteinte) est le panneau Flex et un mode Flex spécial, dont j'ai parlé en détail dans les agendas Samsung Galaxy Z Fold2. Dans One UI 3.1.1, les développeurs de Samsung sont allés encore plus loin et ont proposé ce mode (également activé pour chaque application dans le menu Labs) pour n'importe quelle application. dans les captures d'écran ci-dessous, vous pouvez voir à quoi cela ressemble, mais les captures d'écran sont, bien sûr, plates. Imaginez simplement que le bas et le haut de celui-ci sont tournés de 90 degrés l'un par rapport à l'autre (ou à tout autre angle de 75 à 115). Alors que Samsung propose aux utilisateurs 4 boutons dans ce mode : appeler le menu de notification du smartphone (celui que l'on appelle familièrement "obturateur"), faire une capture d'écran, modifier la luminosité et le volume. Je suis sûr qu'à l'avenir il y aura une place pour que les développeurs se retournent, ils ne s'arrêteront évidemment pas à ces opportunités, ce n'est que la première étape. Et maintenant, tout ressemble exactement à une expérience - les cas d'utilisation (et les éléments d'interface) doivent encore être inventés.

Flex semble plus intéressant pour les applications existantes. Par exemple, voici à quoi ressemble l'application Appareil photo (la première capture d'écran est un smartphone avec un écran ouvert, la seconde est dans un état courbé, vous devrez à nouveau faire preuve d'imagination et imaginer que la partie supérieure est courbée)

Les applications standard Calendrier et Galerie fonctionnent toujours dans ce mode. La calculatrice semble intéressante :

Nouvelle barre des tâches

Tous les smartphones Samsung ont une fonctionnalité utile - un panneau Edge séparé avec des icônes de lancement rapide des applications. Nous avons écrit à ce sujet à plusieurs reprises (par exemple, dans le Galaxy Note Ultra Diary), mais dans One UI 3.1.1, il est devenu possible d'épingler ce panneau pour qu'il devienne la barre des tâches, comme un ordinateur. Contrôler le placement du panneau sur l'écran (gauche ou droite, lors du changement d'orientation de l'écran, il s'agrandit également, restant à gauche ou à droite) et le type de widgets restés dans les paramètres du menu Edge. La barre des tâches peut être désactivée / masquée à tout moment et transformée en panneau Edge familier en cliquant sur l'icône représentant une épingle.

Si plusieurs widgets sont utilisés, un bouton séparé apparaît dans la barre des tâches qui appelle des widgets supplémentaires qui peuvent être parcourus.

Miroir de l'écran de couverture

Une autre innovation d'Ome UI version 3.1.1 est la duplication de l'écran externe sur le bureau. Il s'agit d'un simple commutateur situé dans le menu de l'écran d'accueil (au fait, dans ma version de firmware, la traduction semble étrange - "écran en double de la couverture", dans ce cas, la couverture n'est pas une couverture, mais un écran externe).

En fait, la différence entre ce mode est qu'un ensemble d'icônes de deux bureaux en position fermée est placé sur un bureau en position ouverte. J'ai essayé de visualiser cette différence comme ceci :

La différence, en général, est flagrante : il y a deux fois plus d'icônes sur le bureau, ce qui est plus cohérent avec le concept d'adaptabilité, auquel tout le monde aspire en fait.

Partie 3. Est-ce pratique pour l'utilisateur

Comme vous vous en doutez, le nouveau facteur de forme à double affichage de la série de smartphones Galaxy Fold crée la toute nouvelle expérience utilisateur que tout le monde attendait. Contrairement aux smartphones pliables Galaxy Flip, avec lesquels tout est beaucoup plus simple (pour simplifier, c'est juste un smartphone ordinaire qui peut être plié en deux), ce facteur de forme nous donne l'expérience de travailler avec deux appareils : un smartphone ordinaire (seulement plus allongé - il a un format d'image de 25: 9) et une tablette avec un format d'image de 22,5: 18. Avec le changement d'orientation à l'état ouvert, cela donne trois options différentes pour présenter même le menu des paramètres. En fait, c'est pourquoi Google accorde autant d'attention à tous ces changements d'orientation d'affichage et de mise en page réactive. Voici à quoi pourrait ressembler le menu du Galaxy Z Fold3 selon l'endroit où nous le voyons (de gauche à droite) - sur un écran externe ou sur un écran interne, en orientation paysage ou portrait. Soit dit en passant, cette capture d'écran montre clairement que le meilleur résultat, avec le maximum d'informations placées, est donné par un affichage ouvert dans une orientation verticale. Mais c'est quand il s'agit du menu. Pour toute autre application, ces résultats peuvent différer.

Dans les paramètres d'affichage, il existe un élément de menu séparé "Applications plein écran", dans lequel vous pouvez spécifier avec force quelles applications doivent être ouvertes en plein écran, même si elles n'ont pas de version pour les grands écrans et les écrans pliants. Il me manque juste le bouton évident "tout sélectionner", je pense qu'il sera ajouté. Vous pouvez également suggérer qu'un tel menu sera aux mêmes fins dans Android 12L (nous revenons ici au sujet de notre histoire).

Autre rubrique du menu « Basculer vers un écran externe » utile en utilisation réelle d'un smartphone. Il se compose également d'une liste d'applications que vous souhaitez voir sur l'écran externe lorsque vous pliez votre smartphone. Il est intéressant de noter que pour certaines applications (par exemple, Diya leur appartient), cette fonctionnalité n'est toujours pas disponible. Et il lui manque également la possibilité de sélectionner toutes les applications dans la liste. En ce qui concerne Android 12L, je pense que quelque chose comme ça peut apparaître, sinon dans celui-ci, alors dans les versions ultérieures. Et à l'avenir, cet élément disparaîtra soit comme inutile (et toutes les applications seront affichées par défaut lorsque le smartphone sera fermé sur l'écran externe), soit, ce qui est plus probable, car les gens sont tous différents, recevra la fonctionnalité inverse : seules les exceptions aux règles devront être signalées. Ce qui se passera réellement et comment cette opportunité se développera ne peut être compris qu'après les commentaires des utilisateurs de ces smartphones.

En fait, nous avons beaucoup parlé du menu Lab, voici à quoi ressemble cette section dans One UI 3.1.1. Comme son nom l'indique, il s'agit d'une liste de fonctionnalités expérimentales, dont l'avenir sera toujours déterminé par les utilisateurs et leur demande. Vous pouvez activer le changement automatique de l'orientation de l'affichage (je pense que le basculement des applications sur un écran externe recevra également un tel bouton pour activer toutes les applications à l'avenir) même pour les applications dont les créateurs n'ont pas pris en charge deux options pour l'orientation de l'écran de leur idée originale.

Ici, vous pouvez régler le rapport hauteur/largeur de l'écran externe (les captures d'écran étaient ci-dessus) et le panneau du mode de pliage (Flex). L'élément "Écran partagé de l'application" ne contenait qu'un seul WhatsApp, où il était possible d'activer de force un affichage pratique en deux colonnes, je ne me suis donc pas concentré sur celui-ci dans la description des nouvelles fonctionnalités de la version 3.1.1. Enfin, le commutateur "Fav. Applications » est utilisé pour activer la barre des tâches décrite ci-dessus. Si cet élément est désactivé, il ne peut pas être épinglé à l'écran et l'utilisateur n'a plus que le panneau Edge habituel.

Parlant de l'utilité de toutes ces innovations, il convient de noter que le mode multi-fenêtres est encore brut et nécessite des améliorations. En effet, est-il pratique pour les développeurs eux-mêmes d'utiliser des sites dans ces trois fenêtres ? En théorie, Samsung dit que cela est pratique lors du choix des produits - dans une fenêtre, vous avez une liste de produits, dans l'autre, vous ouvrez des pages avec des produits spécifiques. Eh bien, voici à quoi ressemble ce schéma de travail avec le Socket. Il est difficile d'évaluer pourquoi c'est mieux qu'un navigateur ouvert en plein écran avec plusieurs onglets. En même temps, la solution évidente - réduire la taille des polices système - ne fonctionne tout simplement pas (ici, dans les captures d'écran, les polices sont définies au minimum, vous ne pouvez toujours rien voir). 

Néanmoins, j'entrevois toujours des perspectives de développement d'interfaces multi-fenêtres sur tablettes et smartphones à écran pliable. Un jour, ils seront encore utiles à quelqu'un. L'industrie des smartphones avec des écrans flexibles ne fait que commencer.

Dans le résidu sec

Ainsi, grâce à Samsung, vous pouvez comprendre ce que Google mettra exactement dans le système d'exploitation Android 12L, vous pouvez le comprendre aujourd'hui. Les capacités du Galaxy Z Fold3 permettent aujourd'hui d'évaluer comment Android fonctionnera avec les applications sur écran pliable et où les efforts sont dirigés pour éduquer les développeurs : ils doivent faire attention à l'adaptabilité des interfaces, la possibilité d'utiliser une vue en deux colonnes. , et l'application sur un grand écran comme dans une orientation portrait et paysage. En parallèle, Samsung est déjà allé encore plus loin - les développeurs de l'entreprise réfléchissent à quelles seront les interfaces applicatives qui permettront d'exploiter tous les avantages du pliage des écrans et de leur état à l'ouverture, à la manière d'un ordinateur portable (ou un carnet électronique, ce qui sera une analogie plus précise) de l'affichage. Les développeurs Android doivent également penser à basculer de manière transparente entre les écrans lors de la fermeture ou de l'ouverture d'un smartphone, ce qui fait également partie intégrante de l'expérience client. Mais pour profiter de toutes ces capacités, Android 12L ne sera (au moins jusqu'au premier semestre 2022) nulle part, hormis les smartphones de Samsung lui-même. Car, en fait, il n'y a pas encore de smartphones d'autres fabricants avec de tels écrans sur le marché. 

Pour ceux qui veulent en savoir plus