Pourquoi je ne crois pas à Windows 8 sur les tablettes

Par: Technoslav Bergamot | 06.09.2012, 09:49
Pourquoi je ne crois pas à Windows 8 sur les tablettes
Les tablettes sont l'avenir
Sergey Makarenko
Ce texte est payé par Apple, Microsoft, Samsung, Nokia, Intel, ARM, Moscow Fan Factory et toutes les autres sociétés qui vous intéressent

Avant d'entamer cette conversation malaisée, il convient de préciser que nous ne parlerons que de l'utilisation de Windows 8 avec des tablettes. Microsoft prépare toujours une version de Windows RT pour les processeurs ARM, ce qui nécessitera un rejet complet de la vache sacrée de Microsoft - la prise en charge des applications conçues pour les processeurs Intel qui utilisent des instructions différentes. Alors que la prise en charge des écrans tactiles de Windows 7 ressemblait à un compromis pur et simple et a donné naissance à toute une catégorie de tablettes inutiles et franchement inutiles, Windows 8 est un système différent par idéologie où Microsoft a commencé à s'orienter vers les tablettes et les téléphones (impliquant une unité de code avec Windows Phone 8, offrant aux programmeurs un portage "facile" pour les deux plateformes). Néanmoins, la version de travail de Windows 8 RTM, qui différera peu de la version finale (du moins, aucune amélioration spectaculaire susceptible d'améliorer fondamentalement la situation n'est attendue), nous pouvons dire que ce sera toujours le principal système d'exploitation pour les ordinateurs de bureau et les ordinateurs portables. Et un échec total (et personne n'en veut) pour les tablettes.

Tablette de test

Le sujet du test était une tablette Samsung qui est sortie avec Windows 7, avec une version de Windows 8 RTM installée. Cette tablette dispose de tous les outils pour la transformer en ordinateur et la rendre relativement confortable à utiliser : un clavier sans fil ainsi qu'une souris, qui peuvent être connectés grâce au port USB (dans lequel est installé le module radio). La tablette elle-même peut être inclinée pour former une station d'accueil portable, à laquelle on peut connecter une alimentation électrique, ainsi que des périphériques supplémentaires si nécessaire. Le seul problème est que sous cette forme, le système devient moins portable et trop encombrant. En d'autres termes, l'idée d'une tablette - un appareil léger capable de consommer du contenu et de taper des textes pas très gros - est détruite à la racine. Toute personne qui a exactement besoin d'un système basé sur Windows (en vertu de diverses raisons, qui peuvent être un million et une, l'essentiel pour une personne particulière) préférera une telle solution à un simple ordinateur portable. Qui, en outre, seront soit plus légers, soit moins chers, soit plus productifs (en option - travailleront plus longtemps). On notera en particulier le ventilateur de la tablette pour le refroidissement du processeur Intel Core, un inconvénient dont les tablettes basées sur ARM (iPad et tablettes Android) sont totalement dépourvues. Les capacités et les performances du système sont les suivantes. Bien entendu, le goulot d'étranglement des performances des tablettes est le système graphique. Si vous installez une carte graphique de pointe, vous aurez besoin de plus... c'est vrai - de ventilateurs supplémentaires. Fait intéressant, malgré l'interface anciennement connue sous le nom de Metro (et maintenant, en raison des revendications de la chaîne de supermarchés Metro, appelé Windows UI, ou tout simplement - Windows UI), pour voir les caractéristiques du système, vous devez "tomber dans" le Windows "normal" - pas d'autre façon (comme nous sommes habitués à les voir, par exemple, dans Android, tout simplement pas). Il faut dire que cette "fonctionnalité" de Windows 8 a pu être vue au Computex 2012, où les premiers appareils sur cette version du système d'exploitation ont été présentés. Tant que vous faites le tour de l'interface avec des tuiles, tout va bien. Dès que vous lancez une application - c'est tout - nous nous retrouvons face au vieux Windows "identique, presque natif".

Pourquoi je ne crois pas à Windows 8 sur les tablettes-2
Pourquoi je ne crois pas à Windows 8 sur les tablettes-3

À tout moment, en faisant glisser le panneau droit de la tablette, vous pouvez voir le menu "tablette" avec les paramètres - il y a la recherche, l'intégration aux réseaux sociaux, la liste des appareils connectés et, en fait, les paramètres.

Pourquoi je ne crois pas à Windows 8 sur les tablettes-4

La liste des paramètres adaptés au travail sur la tablette (c'est-à-dire avec les doigts, sans souris ni clavier) n'est pas longue.

Pourquoi je ne crois pas à Windows 8 sur les tablettes-5

Voici la majeure partie de la liste. Vous pouvez gérer les comptes utilisateurs, les connexions Wi-Fi, etc. Tout cela semble basique, mais après tout, nous nous souvenons très bien du nombre de paramètres qu'il y a dans Windows. Par exemple, essayer de désinstaller une application installée m'a fait grincer des dents. Il n'y a tout simplement pas d'option "tablette" pour désinstaller une application (ou je n'en ai pas trouvé). Vous devez vous rendre dans le "vieux" Windows, ouvrir le gestionnaire d'applications et jouer au bon vieux "jeu" appelé "chasse aux pixels", en essayant de toucher les bons pixels sur l'écran avec votre doigt.

Pourquoi je ne crois pas à Windows 8 sur les tablettes-6

Il existe un semblant de version "tablette" du gestionnaire d'applications en cours d'exécution, mais je n'ai jamais trouvé le moyen de l'appeler non plus. Bien sûr, il est possible d'appuyer sur Ctrl + Shift + Escape sur le clavier, comme je le fais sur mon ordinateur portable, mais cette option n'existe tout simplement pas sur le clavier virtuel. Vous avez besoin d'un clavier externe pour cette opération. Ce qui nous ramène à la question "mais pourquoi ?" A propos, j'ai fait des captures d'écran en utilisant la touche standard Print Screen, mais bien sûr aussi avec un clavier externe (très pratique, en fait, sans lui la tablette ressemble plus à un tas de ferraille - comme c'était le cas avec les tablettes Windows 7).

Pourquoi je ne crois pas à Windows 8 sur les tablettes-7

En parlant du clavier. Il s'agit exactement d'une mise en œuvre "à la Microsoft", avec une certaine souplesse. Il est facile d'ajouter des langues (même avec les doigts - des modules spéciaux ont été ajoutés) et de passer de l'une à l'autre.

Pourquoi je ne crois pas à Windows 8 sur les tablettes-8
Pourquoi je ne crois pas à Windows 8 sur les tablettes-9

Il existe même une variante étrange dans tous les sens du terme du clavier ergonomique, théoriquement conçu pour ceux qui travaillent à deux mains, en tapant des textes à l'aveugle. Mais la taille des touches dans ce cas est si petite (plus comme sur un téléphone) qu'il est tout simplement impossible de travailler avec deux mains comme ça. En conséquence, nous disposons d'une fonctionnalité respectable et admirable, mais totalement inutile.

Pourquoi je ne crois pas à Windows 8 sur les tablettes-10

La liste des applications installées peut être appelée dans ce style "téléphone". Je vous assure qu'avec l'ensemble habituel d'applications installées (pour Windows, il y en a des dizaines, y compris celles préinstallées par Microsoft - ici nous avons tous les programmes de service - Notepad, Scissors, que j'utilise tous les jours au travail), il est très peu pratique d'utiliser une telle liste. Tout est trop petit.

Pourquoi je ne crois pas à Windows 8 sur les tablettes-11

Shop. Une grande innovation, qui rapproche le scénario d'utilisation de l'ordinateur des tablettes et des téléphones (ou plutôt des ordinateurs Apple). Beaucoup de sections, dont la plupart sont actuellement remplies d'une absurdité inutile.

Pourquoi je ne crois pas à Windows 8 sur les tablettes-12

Mais il est si facile de les mettre à jour. Une broutille, mais sympa. Fait correctement et de manière humaine. Mais c'est inhabituel si vous utilisez Windows 8 sur un ordinateur portable ou de bureau.

Pourquoi je ne crois pas à Windows 8 sur les tablettes-13

La section des jeux Xbox semble caractéristique. La situation de Windows Phone semble devoir se répéter plus d'une ou deux fois dans ce pays. À bien des égards, le nouveau système est conçu principalement pour les États-Unis, et accessoirement pour le reste du monde civilisé. Le dernier est destiné aux pays du tiers monde, et l'Ukraine en fait partie selon le tableau de classement de Microsoft.

Pourquoi je ne crois pas à Windows 8 sur les tablettes-14

Office 2013

Une version préliminaire d'Office 2013 est installée sur la tablette. Microsoft a promis que tout y sera "juste", adapté aux tablettes. Lorsque vous lancez Word, toutes ces illusions de promesses se dissipent comme de la fumée. Oui, il existe un menu Fichier, dont les commandes sont adaptées aux tablettes (pour les doigts). Mais c'est là que s'arrêtent toutes les commodités des tablettes et que commence la même chasse aux pixels.

Pourquoi je ne crois pas à Windows 8 sur les tablettes-15

La seule section de menu adaptée aux tablettes est bien faite.

Pourquoi je ne crois pas à Windows 8 sur les tablettes-16
Pourquoi je ne crois pas à Windows 8 sur les tablettes-17

Le reste est affreux-affreux. Et c'est une illustration parfaite de la raison pour laquelle les tablettes Windows 8 ne seront utiles à personne.

Pourquoi je ne crois pas à Windows 8 sur les tablettes-18

Au lieu de conclure

, il convient de préciser que Microsoft fabrique des tablettes depuis 10 ans, en commençant par Windows XP Tablet Edition, dont j'ai moi-même possédé une en 2004. L'idée semblait intéressante, mais il a fallu Apple, le génie de Jobs ou la coïncidence (soulignée) pour réaliser une chose simple : les tablettes, de par leur nature, devraient être plus proches des téléphones que des ordinateurs. Il s'agit d'un cas d'utilisation différent (sur le poids, dans un café, à l'extérieur, dans les transports), d'une approche fondamentalement différente de l'interface, et de processeurs ARM affichant une consommation d'énergie nettement inférieure, ce qui donne deux choses principales : une longue autonomie et l'absence de nécessité d'un système de refroidissement actif (un effet secondaire - les tablettes devraient être plus fines et plus légères). Alors que Windows 7 pour les tablettes ressemblait à un compromis (transitoire, si vous voulez) et à une tentative de "fourrer ce que nous ne pouvons pas fourrer", Windows 8 est le fruit d'une décision stratégique visant à fusionner progressivement les systèmes pour ordinateurs avec les systèmes pour téléphones et à créer notre propre écosystème de la même manière qu'Apple l'a fait. Il n'y a vraiment rien de mal à copier l'idée d'Apple d'un point de vue commercial. Mais Microsoft semble ne pas avoir compris. Ou n'a pas eu les couilles d'acier pour prendre la décision radicale de séparer les tablettes et les téléphones des ordinateurs et des portables. Ainsi, on voit des dizaines de dispositifs annoncés en 2012, imposés par le bundle Intel + Microsoft aux fabricants d'ordinateurs. Ils sont dotés d'écrans tactiles, mais leur utilisation n'a aucun sens. Tout cela dit, Windows 8 pour PC semble être une évolution naturelle du système d'exploitation Windows pour les PC de bureau et les ordinateurs portables. Oui, le légendaire bouton Start a disparu, absence à laquelle nous nous habituerons pendant un an, mais nous nous y habituerons après tout. Mais quelques éléments idéologiquement corrects ont fait leur apparition : une boutique d'applications, l'intégration de services en nuage (principalement, bien sûr, le courrier, la suite bureautique et son propre stockage de fichiers SkyDrive). Il ne fait également aucun doute que la bonne voie pour les tablettes Windows est celle de Windows RT, conçu pour les processeurs ARM. Ces tablettes seront dépourvues de ventilateurs, de rudiments (avec un peu de chance) sous la forme d'une prise en charge des applications héritées construites pour les versions précédentes de Windows, et utiliseront une interface conçue pour être utilisée uniquement avec les doigts (sans avoir à brancher un clavier ou, Dieu nous en préserve, une souris à chaque fois). Ce sont les tablettes Windows RT auxquelles je crois encore pour le moment. Updated : Dans les commentaires, on fait remarquer à juste titre que je n'avais pas remarqué (merci aux développeurs pour la clarté de l'interface, d'ailleurs) la fonction de commutation tactile dans MS Office. Comme il n'est plus possible de tout tester, nous laisserons ce problème à la version finale et aux appareils Windows 8. Si des fabricants osent même les introduire ici.

Suite : Machine à remonter le temps : revue de la tablette Microsoft Surface