CAT S52 : le smartphone "incassable" à visage humain et NFC

Par: Alex Chub | 14.02.2020, 16:08
CAT S52 : le smartphone "incassable" à visage humain et NFC

La gamme des smartphones robustes est désormais dominée par des marques chinoises pur jus qui offrent tous les éléments essentiels à un coût très raisonnable. Aujourd'hui, cependant, nous avons un smartphone robuste de la marque CAT, plus "promue", dont le nom est davantage associé à divers types d'équipements spéciaux.Sur, le groupe Bullitt produit des smartphones incassables sous la marque Caterpillar. Aujourd'hui, nous allons nous intéresser au modèle actuel CAT S52, qui surprend un peu par son prix élevé par rapport à la plupart de ses concurrents. Voyons à quel point c'est justifié.

  1. Qu'est-ce que c'est ?
  2. Qu'est-ce qui est intéressant dans le CAT S52 ?
  3. Qu'est-ce qu'il y a dans la boîte ?
  4. A quoi ressemble le CAT S52 ?
  5. Et la protection ?
  6. Quelle est la qualité de l'écran ?
  7. Qu'en est-il des performances, de la mémoire, du son et de l'autonomie de la batterie ?
  8. Et l'interface ?
  9. L'appareil photo est-il de bonne qualité ?
  10. En bref

Qu'est-ce que c'est ?

Le CAT S52 est un smartphone résistant aux chocs et à l'eau, classé IP68, doté d'un écran de 5,65 pouces et d'un processeur MediaTek octa-core.

Qu'est-ce qui est intéressant dans le CAT S52 ?

CAT S52 : le smartphone "incassable" à visage humain et NFC-2

Les caractéristiques les plus importantes de ces smartphones sont, bien entendu, la protection contre les influences extérieures. Le CAT S52 est certifié IP68 et MIL-STD-810G. Ils promettent que le smartphone peut être immergé dans l'eau à une profondeur de 1,5 mètre pendant 35 minutes, qu'il peut résister à une chute sur du béton d'une hauteur de 1,5 mètre, qu'il ne craint pas les hautes et basses températures, les différences de pression et les vibrations. Sinon, les choses ne sont pas aussi impressionnantes : le smartphone dispose d'un écran IPS de 5,65 pouces avec une résolution HD+ (1440x720), ce qui est plutôt modeste. Mais il promet de fonctionner avec des mains et des gants mouillés. À l'intérieur, on trouve un processeur octa-core MediaTek Helio P35, 4 Go de RAM et 64 Go de stockage interne, plus un emplacement microSD séparé et un emplacement double-SIM. Le smartphone est équipé d'un scanner d'empreintes digitales, d'un Wi-Fi bi-bande 802.11 a/b/g/n/ac, du Bluetooth 5.0, du NFC, d'une prise casque standard et du Type-C pour la recharge. Le point controversé du smartphone est sa batterie, qui a une capacité de seulement 3 100mAh, ce qui est plutôt faible compte tenu de la classe du smartphone. Il est non amovible, la charge rapide est prise en charge. L'appareil photo principal du smartphone est un seul 12 MP avec une ouverture de f/1,8, 1,4μm, un PDAF à double pixel et une stabilisation électronique. La caméra frontale est de 8 MP. Le CAT S52 fonctionne sous Android 9 Pie.

Qu'est-ce qu'il y a dans la boîte ?

Le smartphone est livré dans une boîte en carton de couleur noire et orange, avec une photo du smartphone et ses spécifications de base. À l'intérieur se trouve le kit standard contenant le smartphone, le câble Type-C, le chargeur et la documentation.

A quoi ressemble le CAT S52 ?

Apparemment, l'idée principale des ingénieurs lors du développement du CAT S52 était de créer un smartphone robuste résistant aux chocs et à l'eau dans un boîtier relativement compact et discret. En effet, la plupart des smartphones durcis sont énormes, très lourds et pas particulièrement confortables. Le CAT S52 se situe quelque part au milieu entre les modèles susmentionnés et les smartphones standard. Avec ses caractéristiques robustes, il n'est pas radicalement plus grand ou plus épais que les smartphones classiques et ne pèse "que" 210 g, ce qui est plus que correct dans sa catégorie.

CAT S52 : le smartphone "incassable" à visage humain et NFC-7

La face avant du CAT S52 ressemble à un smartphone de milieu de gamme typique d'il y a un an et demi ou deux. Les biseaux sont là, assez perceptibles, mais dans des limites raisonnables, surtout pour un smartphone robuste. Au-dessus de l'écran, on trouve un haut-parleur, une caméra frontale et un indicateur LED plutôt lumineux. Il n'y a rien sous l'écran. L'ensemble de la dalle est recouvert de verre Gorilla de sixième génération, sur lequel le verre de protection est collé en usine. Tout autour du périmètre, il y a un petit bord en saillie, ce qui augmente (théoriquement) les chances que l'écran survive à une chute.

CAT S52 : le smartphone "incassable" à visage humain et NFC-8

Le smartphone possède un cadre métallique massif avec des vis Torx sur tout le périmètre. Décoratif ou fonctionnel, c'est difficile à dire, mais il semble minutieux. Sur le côté gauche se trouve un couvercle, sous lequel se trouve un plateau et un petit bouton de réinitialisation dans un renfoncement.

CAT S52 : le smartphone "incassable" à visage humain et NFC-9

Sortir le plateau n'est pas la tâche la plus facile, j'ai eu besoin d'un tournevis pour le faire. Quelqu'un d'autre pourrait être capable de l'enlever avec ses doigts. Dans tous les cas, le plateau peut accueillir une carte MicroSD et deux cartes SIM. Ainsi, personne n'a été laissé de côté.

CAT S52 : le smartphone "incassable" à visage humain et NFC-10

Sur le côté droit se trouvent d'imposants boutons métalliques d'alimentation et de volume. Ces derniers sont séparés, plutôt que d'être réalisés sous la forme d'un "bouton pivotant". Le bouton d'alimentation est en relief :

CAT S52 : le smartphone "incassable" à visage humain et NFC-11

. Sur la face supérieure, on trouve un microphone supplémentaire et une prise casque standard de 3,5 mm.

CAT S52 : le smartphone "incassable" à visage humain et NFC-12

En bas, on trouve un maillage de haut-parleur externe, un microphone et un connecteur USB Type-C.

CAT S52 : le smartphone "incassable" à visage humain et NFC-13

La couverture arrière est fabriquée en polyuréthane thermoplastique avec une surface caoutchoutée. Il est divisé en deux parties. Sur le fond, il y a une rainure supplémentaire pour une meilleure prise en main. La surface est agréable, rappelant vaguement le toucher de Soft-Touch.

CAT S52 : le smartphone "incassable" à visage humain et NFC-14

En haut du dos, on trouve un lecteur d'empreintes digitales, le logo CAT en relief et une seule caméra principale avec un flash dans le coin supérieur gauche.

CAT S52 : le smartphone "incassable" à visage humain et NFC-15

En termes de dimensions, le smartphone ressemble plus à un grand smartphone ordinaire dans une coque de protection qu'à un modèle robuste. Quelque part, c'est ce qu'on ressent. La partie arrière caoutchoutée a un effet positif sur la prise en main : le smartphone ne tombe pas de la main. L'appareil est assemblé de manière très qualitative.

Et la protection ?

CAT S52 : le smartphone "incassable" à visage humain et NFC-16

Comme nous l'avons déjà écrit, le CAT S52 est protégé par la norme IP68 et certifié par MIL-STD-810G. En théorie, le smartphone peut être immergé dans l'eau à une profondeur de 1,5 mètre pendant 35 minutes et résister à une chute sur du béton d'une hauteur de 1,5 mètre.

CAT S52 : le smartphone "incassable" à visage humain et NFC-17

Nous n'avions pas pour objectif de tuer le smartphone, mais nous avons effectué quelques tests de base : en tombant d'une main tendue, le smartphone résiste sans problème. Mais n'oubliez pas que les miracles n'existent pas et que le cadre métallique sera bosselé et ébréché par des chutes régulières sur des surfaces dures. Le CAT S52 a également survécu à une immersion dans une cuve d'eau sans aucune conséquence.

CAT S52 : le smartphone "incassable" à visage humain et NFC-18

Quelle est la qualité de l'écran ?

CAT S52 : le smartphone "incassable" à visage humain et NFC-19

Le smartphone utilise un écran plutôt modeste par les caractéristiques de l'écran : la diagonale de 5,65 pouces, IPS-matrix avec une résolution de HD + 1440x720, densité de pixels - environ 285 ppi, rapport d'aspect de 18:9. Compte tenu du coût du smartphone, on pourrait s'attendre à un écran plus résistant. Visuellement, il s'agit d'une matrice IPS moderne typique avec des angles de vision appropriés et une bonne marge de luminosité. La granularité de l'image est presque imperceptible, notamment grâce à l'utilisation de l'IPS et non de l'AMOLED avec PenTile. Pourtant, après une utilisation constante de smartphones FullHD+ et plus, la différence se fait un peu sentir. Le fonctionnement revendiqué de l'écran avec des mains et des gants mouillés a été confirmé dans la pratique. Il est intéressant de noter que le mode gant est activé séparément dans les paramètres de l'écran, mais même lorsqu'il est désactivé, les gants de chiffon standard conviennent parfaitement à l'écran.

Les mesures ont montré que l'écran a une luminosité et un contraste très impressionnants. Il présente une luminosité maximale de 521,2 cd/m², une luminosité du champ noir de 0,208 cd/m² et un rapport de contraste statique de 2506:1. Cela dit, l'écran n'est pas mal calibré. Il y a un biais vers les tons froids, mais très léger, et la gamme de couleurs est proche de l'espace colorimétrique sRGB :

Comparaison avec d'autres modèles :

Nom de l'appareil Luminosité du champ blanc,
cd/m²2
Luminosité du champ noir,
cd/m²2
Contraste
CAT S52 521.2 0.208 2506:1
Sigma Mobile X-treme PQ39 MAX 242.987 0.111 2189:1
Nokia 4.2 333.087 0.283 1177:1
Oukitel WP2 358.108 0.168 2132:1
CAT S60 602.743 0.765 788:1


Qu'en est-il des performances, de la mémoire, du son et de l'autonomie ?

En termes de matériel, le CAT S52 possède un processeur MediaTek Helio P35 (MT6765) de 12 nm, qui comprend 8 cœurs Cortex-A53 avec une vitesse d'horloge maximale de 2,3GHz et un accélérateur graphique PowerVR Rogue GE8320. La mémoire est abondante (compte tenu de la catégorie du smartphone) : 4 Go de RAM, 64 Go de mémoire intégrée, et les cartes mémoire jusqu'à 512 Go sont prises en charge. En termes de performances, tout est assez modeste : les applications fonctionnent bien, l'interface n'est pas lente, même s'il est difficile de la qualifier de rapide comme l'éclair. Dans les tests synthétiques, les résultats sont appropriés, d'un niveau plutôt "budgétaire". Dans le jeu aussi, en général, vous pouvez jouer, mais les plus avancés avec des graphiques lourds sont sur les paramètres minimaux avec pas le framerate plus confortable.

Il n'y a aucun problème de stabilité de fonctionnement, le boîtier ne chauffe pas sous une charge continue.

CAT S52 : le smartphone "incassable" à visage humain et NFC-70

J'ai été satisfait de l'ensemble des interfaces sans fil. Il y a le Wi-Fi bibande 802.11 a/b/g/n/ac, 2,4GHz et 5GHz, Bluetooth 5.0 et NFC. Les systèmes de positionnement global GPS, Glonass, BeiDou et Galileo sont pris en charge. Il n'y a aucun problème avec la qualité de la réception du signal. En termes de son, le smartphone n'est pas particulièrement différent, ni pour le pire ni pour le meilleur. Le haut-parleur est moyen en volume, la réserve de volume dans les écouteurs n'est pas mauvaise, mais en qualité tout est au niveau d'un smartphone absolument standard.

CAT S52 : le smartphone "incassable" à visage humain et NFC-71

Le smartphone se déverrouille avec le traditionnel scanner d'empreintes digitales situé à l'arrière. Il est bien placé et fonctionne rapidement et avec précision. Mais il serait étrange qu'il y ait des problèmes avec son fonctionnement.

La principale bizarrerie de ce smartphone est sa batterie de 3100 mAh, qui est assez modeste. Et pas seulement selon les normes des smartphones protégés, les modèles "ordinaires" d'aujourd'hui offrent pour la plupart des batteries plus grandes. La charge rapide est prise en charge. En fait, probablement en raison de la faible résolution de l'écran, l'autonomie de la batterie est standard. Un smartphone de jour vit en permanence. Et si l'on considère qu'il sera évidemment acheté pour la communication, et non pour le jeu ou la prise de vue constante sur l'appareil photo, alors un jour et demi il survit tout à fait. Bien que pour l'emmener n'importe où pour une randonnée - seulement avec une banque d'alimentation.

CAT S52 : le smartphone "incassable" à visage humain et NFC-76

Et l'interface ?

CAT S52 fonctionne sous un Android 9 Pie presque pur, sans ajouts propriétaires ni abondance d'applications. En fait, il n'existe en soi que quelques raccourcis, qui ne sont en fait que des liens. Toolbox est la boutique d'applications propriétaires de Bullitt et l'inscription est évidente. De plus, l'application caméra est indépendante. Sinon, c'est l'habituel Android 9 Pie avec des options de navigation par boutons poussoirs et par gestes. Une mise à niveau vers Android 10 est promise. Des nuances - la localisation n'est pas encore terminée.

L'appareil photo est-il de bonne qualité ?

L'appareil photo principal du smartphone est unique, ce qui semble inhabituel ces derniers temps. Un capteur Sony de 12 MP avec une taille de pixel de 1,4μm, une ouverture f/1,8, un PDAF à double pixel et une stabilisation électronique sont utilisés. L'application appareil photo est propriétaire et extrêmement simple. Il n'y a pas de traduction. L'écran principal présente tous les paramètres nécessaires, notamment le fonctionnement du HDR, le flash, la minuterie et le changement de mode. Il n'y en a que trois : photo, portrait et vidéo. Les paramètres comportent des éléments supplémentaires comme la grille, la détection des visages, la géolocalisation et la sélection de la résolution.

Les appareils photo n'ont jamais été le point fort de tout smartphone sécurisé. Il est difficile de comparer le CAT S52 avec d'autres smartphones protégés sur ce paramètre. Il faut en essayer quelques dizaines pour y parvenir. En termes absolus, je m'attendais à des résultats pires. Pendant la journée, les photos sont assez bonnes, mais le soir, il est difficile d'obtenir une image claire. C'est pourtant bien réel. Le smartphone prend des photos avec HDR très lentement : soit le processeur modeste, soit l'optimisation pas optimale l'affecte. Ou une combinaison de ces facteurs.

Vidéo smartphone écrit en résolution FullHD de 30 images par seconde, la stabilisation électronique est revendiquée. Visuellement, quelque chose est là, bien que cela ne fonctionne pas de la meilleure façon.

En bref,

Le smartphone CAT S52 ressemble à un touriste qui a réussi à se faire passer pour un employé de bureau : la société a réussi à combiner les caractéristiques et les vertus des modèles protégés et à les intégrer dans un boîtier décent et soigné de taille et de construction relativement adéquates. Si nous évaluons le CAT S52 sans tenir compte de son coût, nous avons un smartphone résistant aux chocs et étanche, qui (compte tenu de l'expérience de l'utilisation du CAT S60) pour la durabilité et la qualité est effectivement meilleur que le Chinois bon marché. Il est équipé de pas mal dans le rendu des couleurs, écran très lumineux, qui plaît à travailler avec des gants et des mains mouillées, mais ne plaît pas sa résolution. Le smartphone dispose d'un matériel aux performances très modestes et d'une petite batterie selon les normes de la catégorie, mais il dispose de toutes les interfaces modernes, notamment le Wi-Fi bi-bande, le Bluetooth 5.0, le NFC, le Type-C et, en prime, un plateau, qui pourra accueillir à la fois deux cartes SIM et une carte mémoire. Le principal problème de ce smartphone, cependant, est son prix 16 000 hrn (d'ailleurs, le site officiel n'a pas un prix très différent : 449,00 £), ce qui est certainement très cher. Même en supposant qu'il dure plus longtemps que deux ou trois concurrents protégés et peu coûteux. Pour la même somme, vous pourriez obtenir un Samsung Galaxy S10e avec une étanchéité et un pare-chocs anti-chocs, par exemple.

4 raisons d'acheter le CAT S52 :

  • protection contre les chocs et les chutes, la poussière et les infiltrations d'eau ;
  • écran très lumineux et contrasté avec prise en charge du travail avec des gants et des mains mouillées ;
  • plateau complet avec emplacements pour 2 cartes SIM et MicroSD ;
  • disponibilité d'interfaces modernes : Wi-Fi bi-bande, NFC, USB Type-C.

3 raisons de ne pas acheter le CAT S52 :

  • coût très élevé ;
  • petite batterie, autonomie modeste ;
  • matériel modeste.
CAT S52 Spécifications
Écran IPS, 5,65 pouces, HD+ 1440x720 (rapport d'aspect 18:9), ~285 ppi
Corps dimensions : 158.1x76.6x9.7 mm, poids : 210 g
Processeur Mediatek MT6765 Helio P35 (12nm), (4x2.3GHz Cortex-A53 + 4x1.8GHz Cortex-A53), GPU PowerVR GE8320
RAM 4GB
Mémoire flash 64GB, MicroSD
Appareil photo 12MP, f/1.8, 1/2,55", 1,4µm, double pixel PDAF; caméra frontale : 8MP
Technologies sans fil Wi-Fi 802.11 b/g/n/ac (dual band, 2,4 et 5GHz), Bluetooth 5.0, NFC, FM
GPS GPS, A-GPS, GLONASS, BDS, GALILEO
Batterie 3100 mAh, non amovible, charge rapide
Système d'exploitation Android 9 Pie
Carte SIM 2xNanoSIM
Extras Certification IP68 et MIL-STD-810G Immersion dans l'eau jusqu'à une profondeur de 1,5 m pendant 35 minutes, chute sur du béton d'une hauteur allant jusqu'à 1.5 mètres


Pour ceux qui veulent en savoir plus :
  • Oukitel WP2 : avis sur un smartphone survivaliste
  • Sigma Mobile X-treme PQ39 MAX : avis sur une batterie sécurisée à la pointe de la technologie
  • CAT S60 : avis sur le premier smartphone au monde doté d'une caméra thermique
  • Huawei P Smart Pro (2019) : il n'y a jamais assez de mémoire
  • Samsung Galaxy S10 Lite : avis sur un flagship au minimum
  • vivo V17 : avis sur la concurrence, bouge-toi !