Les actionnaires de Microsoft demandent des explications sur les allégations contre Bill Gates

Par: Yuriy Stanislavskiy | 15.11.2021, 17:08
Les actionnaires de Microsoft demandent des explications sur les allégations contre Bill Gates

Pendant qu'Apple nettoie les retombées des recherches sur la politique interne de ses propres employés, Microsoft a de plus graves problèmes en vue. À l'approche de l'assemblée annuelle des actionnaires de Microsoft qui se tiendra à la fin du mois, les investisseurs de la société ont interrogé la direction sur les politiques internes de Microsoft, qui, selon eux, ont permis un comportement inapproprié sur le lieu de travail de Bill Gates, le fondateur de Microsoft.

La société de représentation par procuration Glass Lewis demande la révocation de John Thompson, président de Microsoft de 2014 à 2021 et membre actuel du conseil d'administration de la société. Thompson a mené l'enquête sur les allégations de mauvaise conduite à l'encontre de Gates en tant que PDG. La société d'investissement Arjuna Capital a même déclaré qu'elle exigerait une enquête indépendante et transparente sur les allégations de discrimination sexuelle et de harcèlement sexuel au sein de l'entreprise.

"Les plaintes concernant les attitudes inappropriées et les insinuations sexuelles de Bill Gates à l'égard des employés de Microsoft ne font qu'ajouter aux préoccupations, remettant en question la culture créée par la haute direction et le rôle du conseil d'administration en tant que chien de garde chargé de demander des comptes aux personnes impliquées dans ces allégations", peut-on lire dans une partie du texte de la pétition Arjuna Capital. "Les investisseurs craignent que Microsoft ne soit confronté à une culture de harcèlement sexuel systématique, ce qui pourrait à son tour constituer un obstacle pour attirer et retenir des employés talentueux."

Microsoft, pour sa part, conseille aux actionnaires de voter contre la proposition car elle fait double emploi avec des mesures déjà prises par l'entreprise. Microsoft prévoit également de commencer à publier des rapports annuels sur la discrimination fondée sur le sexe et le harcèlement sexuel. Les actionnaires devraient donner leur avis sur la question le 30 de ce mois, lors de la prochaine réunion. Les allégations elles-mêmes concernent les années où M. Gates a annoncé son divorce avec sa femme Melinda Gates.

Source : businessinsider